Information sur l’accessibilité du site Raccourci clavier 1 pour accès direct à la barre de navigation du haut Raccourci clavier 2 pour accès direct au lien vers le trois un un Raccourci clavier 3 pour accès direct au menu principal du site de la Ville de Winnipeg Raccourci clavier 4 pour accès direct à la barre de navigation de gauche Raccourci clavier 5 pour accès direct au contenu Raccourci clavier 6 pour accès direct au contenu de la barre de navigation de droite Raccourci clavier 7 pour accès direct aux liens du pied de page
City of Winnipeg
  |  English   | 
Division des relations avec les Autochtones

Les chemins de la réconciliation

Les chemins de la réconciliation

Contexte

La Ville de Winnipeg soutient des projets et des initiatives précis en lien avec les Autochtones depuis 2000. La Division des relations avec les Autochtones (DRA) a été créée en 2013 pour coordonner les programmes et les initiatives axés sur les Autochtones. On a donné pour mission à la DRA de diriger la conception et la mise en application des cinq appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation qui touchent les municipalités, le développement de l’entente, et d’autres initiatives ayant démarré pendant l’année de réconciliation.

Dans une déclaration faite en janvier 2016, le maire Brian Bowman a désigné 2016 comme étant l’année de la réconciliation afin de donner suite à l’engagement de la Ville de Winnipeg envers la réconciliation. Les initiatives annoncées étaient, entre autres :

La déclaration de 2016, l’année de la réconciliation, ne représente que les premiers pas de la Ville de Winnipeg sur les chemins de la réconciliation.

Depuis, l’administration municipale de Winnipeg a discuté au sujet des possibilités et des actions à venir, a rencontré des parties intéressées externes telles que le Centre national pour la vérité et réconciliation (CNVR), a parlé des partenariats possibles relativement aux appels à l’action, a développé des plans de communication, a mis a exécution des stratégies visant à donner suite aux appels à l’action de la CVR et a dégagé les résultats potentiels préliminaires des travaux à accomplir.

Appels à l’action de la CVR

Qu’est-ce que la Commission de vérité et de réconciliation du Canada?

La Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) est une composante de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. Son mandat est d’informer toute la population canadienne sur ce qui s’est passé relativement aux pensionnats autochtones. La Commission a consigné dans des documents les histoires vraies des personnes qui ont survécu aux pensionnats autochtones, de leur famille, de leur communauté et de quiconque a été personnellement touché par l’expérience de ces établissements. Cela inclut les anciens élèves de pensionnat autochtone issus des Premières Nations, du peuple Inuit et de la nation métisse, leur famille et leur communauté, les églises, les anciens employés des pensionnats, le gouvernement et d’autres Canadiens. Lisez les récits des anciens élèves de pensionnat autochtone.

En juin 2015, le groupe des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités a salué le travail considérable de la CVR. La fédération a demandé aux municipalités de donner suite aux appels à l’action de la CVR qui s’applique à leurs domaines de compétences.

La Ville a dirigé un groupe de travail pour revoir les recommandations dans le cadre d’activités déjà en cours, afin d’appuyer la mise en application des recommandations et de trouver d’autres activités possibles à mener en tant que ville pour atteindre les objectifs visés. Pour en savoir plus, consulter le rapport.

Appels à l’action de la CVR s’appliquant aux municipalités

Voici une description des cinq appels à l’action de la CVR qui s’appliquent aux municipalités ainsi qu’un résumé du travail que la Ville a entrepris relativement à chacun d’eux.

CVR NO 43 – Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

« Nous demandons aux gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux de même qu’aux administrations municipales d’adopter et de mettre en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones dans le cadre de la réconciliation. »

CVR NO 47 – Idéologie

« Nous demandons aux gouvernements fédéral, provinciaux, territoriaux et municipaux de rejeter les concepts ayant servi à justifier la souveraineté européenne sur les peuples et les territoires autochtones, comme la doctrine de la découverte et celle de la terra nullius, et de réformer les lois, les politiques gouvernementales et les stratégies d’instance qui continuent de s’appuyer sur de tels concepts. »

CVR NO 57 – Formation

« Nous demandons aux gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux de même qu’aux administrations municipales de s’assurer que les fonctionnaires sont formés sur l’histoire des peuples autochtones, y compris en ce qui a trait à l’histoire et aux séquelles des pensionnats, à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, aux traités et aux droits des Autochtones, au droit autochtone ainsi qu’aux enseignements et aux pratiques autochtones. À cet égard, il faudra, plus particulièrement, offrir une formation axée sur les compétences pour ce qui est de l’aptitude interculturelle, du règlement de différends, des droits de la personne et de la lutte contre le racisme. »

CVR NO 75 – Cimetières

« Nous demandons au gouvernement fédéral de collaborer avec les gouvernements provinciaux et territoriaux de même qu’avec les administrations municipales, l’Église, les collectivités autochtones, les anciens élèves des pensionnats et les propriétaires fonciers actuels pour élaborer et mettre en œuvre des stratégies et des procédures qui permettront de repérer, de documenter, d’entretenir, de commémorer et de protéger les cimetières des pensionnats ou d’autres sites où des enfants qui fréquentaient ces pensionnats ont été inhumés. Le tout doit englober la tenue de cérémonies et d’événements commémoratifs appropriés pour honorer la mémoire des enfants décédés. »


Nous allons aussi examiner la façon dont notre travail de mise en application de cet appel à l’action touche les appels à l’action reliés suivants :

No 73 Enfants disparus et information sur les inhumations - « Nous demandons au gouvernement fédéral de travailler de concert avec l’Église, les collectivités autochtones et les anciens élèves des pensionnats afin d’établir et de tenir à jour un registre en ligne des cimetières de ces pensionnats, et, dans la mesure du possible, de tracer des cartes montrant l’emplacement où reposent les élèves décédés. »

No 74 Enfants disparus et information sur les inhumations - « Nous demandons au gouvernement fédéral de travailler avec l’Église et les dirigeants communautaires autochtones pour informer les familles des enfants qui sont décédés dans les pensionnats du lieu de sépulture de ces enfants, pour répondre au souhait de ces familles de tenir des cérémonies et des événements commémoratifs appropriés et pour procéder, sur demande, à la réinhumation des enfants dans leurs collectivités d’origine. »

No 76 Enfants disparus et information sur les inhumations - « Nous demandons aux parties concernées par le travail de documentation, d’entretien, de commémoration, et de protection des cimetières des pensionnats d’adopter des stratégies en conformité avec les principes suivants :

  1. la collectivité autochtone la plus touchée doit diriger l’élaboration de ces stratégies;
  2. de l’information doit être demandée aux survivants des pensionnats et aux autres détenteurs de connaissances dans le cadre de l’élaboration de ces stratégies;
  3. les protocoles autochtones doivent être respectés avant que toute inspection technique ou enquête potentiellement envahissante puisse être effectuée sur les lieux d’un cimetière. »

CVR NO 77 – Archives

« Nous demandons aux bureaux d’archives provinciaux, territoriaux, municipaux et communautaires de travailler en collaboration avec le Centre national pour la vérité et réconciliation afin de trouver et de recueillir des copies de tous les documents qui se rapportent à l’histoire et aux séquelles des pensionnats, et de fournir ces documents au Centre national pour la vérité et réconciliation. »

Dernière mise à  jour : 2020-01-15

Was this information helpful?

How can we make this web page better?

Information collected will be used to improve our website. Do not use this form to submit a request for service or information because it will not be forwarded to departments for response. To submit a request for service or information, contact 311.

This form is not intended to collect personal information; however, any personal information you choose to include in your comments is collected by the City of Winnipeg under the authority of section 36(1)(b) of the Freedom of Information and Protection of Privacy Act for the purpose of improving our website and will not be used or disclosed for any other purposes, except as authorized by law. Contact the Corporate Access and Privacy Officer by mail (City Clerk’s Department, Susan A. Thompson Building, 510 Main Street, Winnipeg MB, R3B 1B9) or by telephone (311) if you have any questions about the collection of this information.

Ces renseignements sont-ils utiles?

Comment pourrait-on améliorer cette page Web?

Les renseignements recueillis serviront à l’amélioration de notre site Web. Prière de ne pas se servir de ce formulaire pour soumettre une demande de service ou de renseignements, car la demande ne sera pas transmise au service en question. Pour soumettre une demande de service ou de renseignements, veuillez communiquer avec le 311.

Le présent formulaire ne vise pas à recueillir des renseignements personnels. Cependant, les renseignements personnels que vous choisissez d’inclure dans vos commentaires sont recueillis par la Ville de Winnipeg en conformité avec l’alinéa 36(1)b) de la Loi sur l’accès à l’information et la protection de la vie privée dans le but d’améliorer son site Web et ne seront ni utilisés ni divulgués pour d’autres raisons, sauf dans les cas où cela est autorisé par la loi. Communiquez avec l’agent de l’accès à l’information et de la protection de la vie privée de la Ville par courrier au Bureau du greffier, immeuble Susan-A.-Thompson, 510, rue Main, Winnipeg (Manitoba) R3B 1B9, ou par téléphone au 311 si vous avez des questions sur la collecte de ces renseignements.