Information sur l’accessibilité du site Raccourci clavier 1 pour accès direct à la barre de navigation du haut Raccourci clavier 2 pour accès direct au lien vers le trois un un Raccourci clavier 3 pour accès direct au menu principal du site de la Ville de Winnipeg Raccourci clavier 4 pour accès direct à la barre de navigation de gauche Raccourci clavier 5 pour accès direct au contenu Raccourci clavier 6 pour accès direct au contenu de la barre de navigation de droite Raccourci clavier 7 pour accès direct aux liens du pied de page
City of Winnipeg
  |  English   | 
Compte à rebours jusqu’aux élections le 24 octobre

Parcs et espaces ouverts

Agrile du frêne

Agrile du frêne

L’agrile du frêne est un insecte perce-bois envahissant originaire de la Chine et de l’Asie orientale, qui a été introduit en Amérique du Nord. L’agrile du frêne s’attaque aux frênes, qu’ils soient en santé ou stressés, et les tue. Toutes les espèces de frêne y sont susceptibles, à différents degrés. L’agrile du frêne a récemment été décelé à Winnipeg. Une fois décelé, l’insecte ne peut pas être éliminé.

À long terme, il est recommandé que la Ville de Winnipeg mette en œuvre une stratégie appelée « SLAM » (SLAM – slow ash mortality) visant à ralentir la mortalité des frênes. Cette stratégie a été adoptée par la majorité des villes canadiennes qui luttent contre l’agrile du frêne. Une partie des frênes admissibles situés sur les propriétés publiques seront injectés d’un pesticide botanique en vue de les préserver le plus longtemps possible. Les autres frênes sur les propriétés publiques seront enlevés à mesure qu’ils meurent et pourraient être remplacés au fil du temps.

Au cours de la prochaine année, les efforts de la Ville seront axés sur la réalisation d’une étude pour déterminer l’étendue de l’infestation, la création d’un poste temporaire de superviseur des services techniques forestiers responsable de la planification et de la mise en œuvre du plan d’intervention contre l’agrile du frêne, l’enlèvement et la destruction des frênes infectés qui poussent sur les propriétés publiques, le traitement d’une partie des frênes publics, l’élargissement de la surveillance de l’agrile du frêne ainsi que la sensibilisation et l’éducation du public. Pour en savoir plus sur le plan d’intervention contre l’agrile du frêne de 2018, veuillez consulter le rapport Emerald Ash Borer Preparedness, Response and Management Options (options en matière de lutte contre l’agrile du frêne) accessible ici.

Élargissement des zones réglementées à l’égard de l’agrile du frêne et ajout de la ville de Winnipeg.

Afin de ralentir la propagation de l’agrile du frêne dans de nouvelles régions du Canada, l’Agence canadienne de l’inspection des aliments (ACIA) a ajouté à la liste des zones réglementées à l’égard de l’agrile du frêne la ville de Winnipeg. En vigueur immédiatement, il est interdit de déplacer tout produit du frêne, comme les billes, les branches, les copeaux de bois, le matériel de pépinière et les arbres, ainsi que toutes les essences de bois de chauffage en provenance de Winnipeg. Étant donné que l’agrile du frêne peut se propager sur de longues distances, la population peut jouer un rôle clé dans la lutte contre la propagation de ce ravageur en ne déplaçant pas de produits potentiellement infestés. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site Web de lʼACIA.

FAQ

Q. Qu’est-ce que l’agrile du frêne, et que fait-il aux arbres?

R. L’agrile du frêne est un insecte nuisible et envahissant, originaire de la Chine, qui a été introduit en Amérique du Nord. Il se nourrit des frênes en santé, comme des frênes stressés, et les tue. C’est le stade larvaire du coléoptère qui est mortel pour l’arbre. Les larves se nourrissent des tissus sous l’écorce, ce qui a pour effet de perturber le transport de l’eau et des éléments nutritifs, provoquant ainsi la mort de l’arbre.

Q. L’agrile du frêne s’attaque-t-il à tous les arbres?

R. L’agrile du frêne ne s’attaque qu’aux frênes du genre Fraxinus. Toutes les espèces de frêne y sont susceptibles, à différents degrés. Il est à noter que les sorbiers des montagnes ne sont pas apparentés aux frênes.

Q. L’agrile du frêne est-il présent au Manitoba?

R. Oui, l’agrile du frêne a été décelé à Winnipeg. Une fois décelé, l’insecte ne peut pas être éliminé. Nous collaborons avec nos partenaires en vue de déterminer l’étendue de la propagation à Winnipeg.

Q. Quel effet l’agrile du frêne aura-t-il sur Winnipeg?

R. Sur une période de dix ans, la Ville de Winnipeg risque de perdre tous ses frênes, ce qui représenterait une perte d’au moins 30 % des arbres dans les parcs et sur les terre-pleins, dont la valeur s’élèverait à environ 437 millions de dollars. De plus, de nombreux frênes sur les propriétés privées risquent d’être infectés au cours de la prochaine décennie.

Q. Comment l’agrile du frêne s’est-il rendu à Winnipeg?

R. Il serait difficile de cerner la façon précise dont l’agrile du frêne s’est rendu à Winnipeg. Le vecteur principal de propagation de l’insecte est le déplacement du bois de chauffage, du matériel de pépinière, des arbres, des billes, du bois d’œuvre, du bois ou des morceaux d’écorce. Toutes ces formes de bois peuvent contenir des larves d’agrile du frêne. L’agrile peut également se déplacer sur plusieurs kilomètres en volant.

Q. Que pouvons-nous faire?

R. À long terme, il est recommandé que la Ville de Winnipeg mette en œuvre une stratégie appelée « SLAM » (slow ash mortality) visant à ralentir la mortalité des frênes. Cette stratégie a été adoptée par la majorité des villes qui luttent contre l’agrile du frêne. Une partie des frênes admissibles situés sur les propriétés publiques seront injectés d’un pesticide botanique en vue de les préserver aussi longtemps que possible. Les autres frênes sur les propriétés publiques seront enlevés à mesure qu’ils meurent et pourraient être remplacés au fil du temps.

On vise à ralentir la progression de la mortalité des frênes afin de permettre une approche protectrice pour l’enlèvement et le remplacement des arbres, et de préserver le plus longtemps possible les frênes qui sont encore en santé.

Q. Quel sera le coût de la lutte contre l’agrile du frêne pour la Ville?

R. Le coût total estimatif sur dix ans pour lutte contre l’agrile du frêne est de 90 millions de dollars. Ce chiffre vise uniquement les frênes situés sur les propriétés publiques. On estime que 72 100 frênes seront enlevés des terre-pleins et des parcs, que 28 830 frênes seront traités et que 64 900 frênes seront remplacés. Les coûts ne seront pas répartis également sur la période de dix ans; ils devraient atteindre leur niveau maximal à la cinquième année. Après la période de dix ans de lutte active, l’insecte sera encore présent dans notre forêt urbaine à un niveau peu élevé et le demeurera tant qu’il y aura des frênes. Le traitement des frênes se poursuivra après la période de dix ans, mais le volume des frênes serait réduit.

Q. Quel sera le coût de la lutte contre l’agrile du frêne en 2018, et à quoi ces fonds seront-ils affectés?

R. Récemment, jusqu’à 1,3 million de dollars a été réaffecté au plan d’intervention d’urgence contre l’agrile du frêne pour 2018. Le plan prévoit notamment la réalisation d’une étude pour déterminer l’étendue de l’infestation, la création d’un poste temporaire de superviseur des services techniques forestiers responsable de la planification et de la mise en œuvre du plan d’intervention contre l’agrile du frêne, l’enlèvement et la destruction des frênes infectés qui poussent sur les propriétés publiques, le traitement d’une partie des frênes publics, l’élargissement de la surveillance de l’agrile du frêne ainsi que la sensibilisation et l’éducation du public.

Q. Que puis-je faire afin de préserver les frênes sur ma propriété?

R. Vous pouvez choisir d’engager un opérateur antiparasitaire autorisé pour injecter les frênes sur votre propriété d’un pesticide botanique en vue de les préserver le plus longtemps possible. Cette opération doit être effectuée tous les ans où le risque d’infection est élevé, et tous les deux ans quand il est bas. Le coût approximatif de l’opération est de 300 $ à 500 $.

Q. Que la Ville a-t-elle fait pour se préparer à l’arrivée de l’agrile du frêne?

R. Depuis plus d’une décennie, la Direction de la forêt urbaine de la Ville se prépare à l’arrivée de l’agrile du frêne à l’aide des mesures suivantes :

  • créer un inventaire des arbres publics et des frênes privés;
  • entamer un dialogue au sein de l’industrie, en collaboration avec les pépinières, afin d’accroître la diversité du matériel de pépinière;
  • sensibiliser et former le personnel et les membres de l’industrie;
  • faire la surveillance des agriles du frêne en partenariat avec Trees Winnipeg et l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) à l’aide de pièges verts à prisme;
  • établir, pour le programme de reboisement de la Ville et les nouveaux lotissements, des lignes directrices se rapportant à la diversité;
  • s’associer avec la Province du Manitoba et l’ACIA en vue d’élaborer un plan de préparation aux agriles du frêne pour le Manitoba;
  • enlever les frênes du programme de reboisement.

Q. L’agrile du frêne est-il présent dans d’autres régions du Canada?

R. Oui, l’agrile, désormais présent à Winnipeg, l’est aussi dans le nord-ouest et le sud-ouest de l’Ontario, le sud du Québec ainsi que 29 états américains, y compris le Minnesota.

Q. Que puis-je faire pour empêcher la propagation de l’agrile du frêne?

R. Vous pouvez empêcher la propagation de l’agrile du frêne en prenant les mesures qui suivent :

  • Ne déplacez pas de bois de chauffage;
  • Brûlez le bois de chauffage là où vous l’avez acheté;
  • Plantez des espèces d’arbre variées afin d’améliorer la diversité;
  • Apprenez à reconnaître les frênes;
  • Apprenez à reconnaître les signes et les symptômes d’une infestation par l’agrile du frêne.

Q. À quoi ressemblent les dommages causés par l’agrile du frêne?

R. Les signes de la présence de l’agrile du frêne sont les suivantes :

  • trous de sortie en forme de « D »;
  • présence exagérée de pics-bois qui se nourrissent des agriles;
  • encoches alimentaires irrégulières sur les feuilles mangées par les agriles adultes en été;
  • galeries en forme de « S » sous l’écorce (difficilement perceptibles de l’extérieur de l’arbre);
  • présence de larves sous l’écorce;
  • fendillement de l’écorce par-dessus les tunnels créés par les larves.

Les arbres infestés par l’agrile du frêne peuvent ne pas présenter de symptômes pendant deux à quatre ans après l’infestation initiale. Parmi les symptômes, on compte notamment :

  • dépérissement de la cime de l’arbre;
  • présence de gourmands (pousses) à la base du tronc de l’arbre.

Q. À quoi ressemble l’agrile du frêne?

R. Les agriles adultes sont de couleur vert métallique. Ils sont étroits, sans poil et mesurent environ 1,25 cm (1/2 po) en longueur et 0,3 cm (1/8 po) en largeur. Les larves matures mesurent environ 2,4 cm (1 po) en longueur et sont de couleur blanc crème. Leur corps est large, aplati et segmenté.

Q. Que devrais-je faire si je soupçonne que mon arbre est infesté par l’agrile du frêne?

R. Si vous pensez avoir décelé un agrile du frêne, vous devriez :

  • noter l’emplacement de l’arbre;
  • noter les signes et symptômes observés;
  • prélever un spécimen adulte et le garder dans un contenant dans le congélateur (afin de le préserver);
  • communiquer avec le 311 ou l’ACIA, ou téléphoner à la ligne d’information de l’agrile du frêne en composant 1-866-463-6017.

Q. Qui réglemente la lutte contre l’agrile du frêne?

R. En matière de l’agrile du frêne, les mesures de prévention et de lutte sont réglementées par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) en vertu de la Loi sur la protection des végétaux et de ses règlements du gouvernement fédéral, et en vertu de la Loi sur la protection de la santé des forêts et de ses règlements du gouvernement provincial. La Ville de Winnipeg est responsable de la lutte contre l’agrile du frêne aux termes de la loi.

Adult BeetleEAB

EAB Larvae

Renseignements supplémentaires

De plus amples renseignements sur l’agrile du frêne sont accessibles sur les sites Web suivants :

Le Service canadien des forêts a également publié un document intitulé Guide visuel pour la détection des dommages causés par l’agrile du frêne. On peut se procurer le document gratuitement en appelant au Centre de foresterie des Grands Lacs, au 705-949-9461. On peut également y accéder gratuitement à //publications.gc.ca/site/fra/9.683284/publication.html. Ce document est offert en anglais et en français.


Dernière mise à  jour : 2018-02-06