Information sur l’accessibilité du site Raccourci clavier 1 pour accès direct à la barre de navigation du haut Raccourci clavier 2 pour accès direct au lien vers le trois un un Raccourci clavier 3 pour accès direct au menu principal du site de la Ville de Winnipeg Raccourci clavier 4 pour accès direct à la barre de navigation de gauche Raccourci clavier 5 pour accès direct au contenu Raccourci clavier 6 pour accès direct au contenu de la barre de navigation de droite Raccourci clavier 7 pour accès direct aux liens du pied de page
City of Winnipeg
  |  English   | 
Service des travaux publics

Politique de déneigement et de déglaçage

Politique de déneigement

Politique de déneigement et de déglaçage de la Ville de Winnipeg

ÉNONCÉ DE POLITIQUE

L’objectif de la politique de déneigement et de déglaçage est d’entretenir les chaussées, les ruelles, les trottoirs, les pistes de transport actif ainsi que certains sentiers de parcs de la ville de manière à :

  1. permettre aux automobilistes, aux cyclistes et aux piétons d’accéder à leur destination en sécurité;
  2. réduire les dangers de la route causés par le verglas;
  3. réduire au maximum les pertes économiques subies par la collectivité et les industries du fait de mauvaises conditions routières;
  4. faciliter le déplacement des véhicules de police, de lutte incendie et de soins paramédicaux dans les situations d’urgence pendant l’hiver;
  5. rendre les routes accessibles et sécuritaires pour permettre au transport en commun d’offrir ses services essentiels en cas d’urgence neige.


Priorités relativement au déneigement et au déglaçage

Dans le cadre du déneigement, les rues ont été organisées en trois catégories (PI, PII et PIII). Cependant, pour diverses raisons, certaines rues, certains trottoirs et certaines pistes de transport actif sont parfois déneigés plus tôt que prévu, en même temps que d’autres rues de priorité plus élevée. Dans les définitions suivantes, on présente la règle d’application générale ainsi que certaines exceptions.

Rues de priorité I

Toutes les routes régionales en font partie. Quelques rues autour du Centre des sciences de la santé ont également été déneigées en tant que rues de priorité I afin de faciliter l’accès des ambulances à l’hôpital.

Rues de priorité II

Les rues de priorité II sont les rues appartenant au réseau d’autobus et les rues collectrices non régionales, selon leur volume de circulation, bien que dans les secteurs industriels, le facteur de volume de la circulation ne s’applique pas à certaines des rues.

Rues de priorité III

Rues résidentielles ou rues industrielles à faible circulation

Trottoirs et pistes de transport actif

Ces infrastructures sont généralement déneigées en même temps que les rues adjacentes.

Sentiers de parcs désignés

Sentiers de parcs communautaires ou de quartier inclus dans le programme de déneigement – Ces voies sont déneigées en tant que priorité IV lorsque le budget annuel de déneigement et de déglaçage approuvé le permet.

Ruelles

Souvent, les ruelles doivent aussi être déneigées en priorité pour des raisons d’accessibilité et pour faciliter le ramassage des déchets.


PARTIE A : Déneigement des rues et des ruelles

RUES DE PRIORITÉ I

Les rues de priorité I doivent être déneigées jusqu’à leur revêtement, sur toute la largeur de la chaussée. Les accumulations de neige de plus de 3 cm doivent généralement être traitées avec des produits chimiques de déglaçage ou des chasse-neige, ou les deux.

Le déneigement de ces rues se fait sans interruption jusqu’à ce qu’il soit terminé. Les opérations se déroulent la nuit, si les conditions le permettent, pour perturber le moins possible la circulation et le stationnement. Le déneigement doit être effectué dans les 36 heures suivant la fin d’une tempête normale. Quand les tempêtes de neige donnent lieu à une accumulation de neige ou de poudrerie extrême qui fait en sorte que toutes les ressources supplémentaires doivent être déployées en continu, les limites de temps données peuvent être rallongées.

Les opérations visent normalement à supprimer les accumulations trop importantes de glace et de neige le long des caniveaux et des terre-pleins centraux ainsi que des ornières.


RUES DE PRIORITÉ II

Les rues de priorité II doivent être déneigées jusqu’à leur revêtement, sur toute la largeur de la chaussée. Cependant, suite à de petites chutes de neige, et en raison de la politique de la Ville sur l’usage restreint de produits chimiques de déglaçage dans les rues de priorité II, une couche de neige compactée pourrait se former entre deux opérations de déneigement. On déclenche une opération de déneigement lorsque l’accumulation de neige dépasse les 5 cm.

Le déneigement de ces rues se fait sans interruption jusqu’à ce qu’il soit terminé. Pendant les grosses tempêtes de neige, on accorde une attention spéciale au déneigement des rues où circulent les autobus. Le déneigement doit être effectué dans les 36 heures suivant la fin d’une tempête normale. Quand les tempêtes de neige donnent lieu à une accumulation de neige ou de poudrerie extrême qui fait en sorte que toutes les ressources supplémentaires doivent être déployées en continu, les limites de temps données peuvent être rallongées.

Les opérations visent normalement à supprimer les accumulations trop importantes de glace et de neige le long des caniveaux et des terre-pleins centraux ainsi que des ornières.


RUES DE PRIORITÉ III

Les rues de priorité III doivent normalement être déneigées de sorte que la chaussée soit recouverte d’une couche de neige compactée, et non jusqu’à leur revêtement. Cependant, les rues de priorité III doivent être déneigées jusqu’à leur revêtement pendant qu’on procède au déneigement intégral, dans la mesure du possible. Des chasse-neige commencent le nettoyage des rues de priorité III si cela est préconisé à la suite de l’inspection qui est généralement conduite après une chute de 10 cm ou en cas de poudrerie équivalente.

Les opérations de déneigement doivent normalement être achevées dans les cinq jours ouvrables qui suivent l’heure de commencement du déneigement des rues de priorité III. On limitera le travail les fins de semaine et les jours fériés si les rues sont praticables. Pendant les grosses tempêtes de neige, les rues de priorité I et II doivent être déneigées de manière satisfaisante avant que ne commence le déneigement des rues de priorité III.

Il se peut qu’on déneige les rues de priorité III pour élargir le passage ou à des fins d’entretien d’emplacements précis, même s’il n’y a pas eu de tempête, si on juge que les ornières sont trop importantes ou qu’il y a une trop grande différence entre l’épaisseur de neige et de glace compactées dans la voie de stationnement et dans la voie de circulation des rues. Ce travail est normalement entrepris en février, si les conditions météorologiques le permettent.


RUELLES

Les ruelles doivent normalement être déneigées de sorte que le revêtement soit couvert d’une couche de neige compactée, et non jusqu’à leur revêtement. Le déneigement des ruelles débute si cela est justifié par l’inspection qui est généralement conduite à la suite d’une chute de 5 cm ou en cas de poudrerie équivalente. Le déneigement des ruelles est généralement accompli à l’aide d’engins à chargement frontal équipés de pneus en caoutchouc.

Un déneigement plus approfondi sera effectué dans les ruelles où il y a des biens auxquels on ne peut pas accéder par la rue avant. À ces endroits, il pourrait être nécessaire d’effectuer un déneigement additionnel pour satisfaire aux besoins en matière d’accessibilité. Le surplus de neige doit être déposé le long des emprises dans le secteur, lorsqu’il y a la place.

Les opérations de déneigement doivent normalement être achevées dans les deux jours qui suivent la fin d’une tempête normale. En général, le déneigement des ruelles est fait en parallèle avec celui des rues de priorité I et II, mais il arrive qu’il soit fait plus tôt pour faciliter la collecte des déchets.

Pendant les périodes où les températures sont plus douces, il est parfois nécessaire que les ruelles soient davantage déneigées pour réduire les ornières. Si les conditions générales le justifient, un déneigement de toutes les ruelles peut être entrepris même s’il n’y a pas eu de tempête récente. Le déneigement est alors de l’ordre de l’entretien de la qualité et a lieu pendant le jour, de préférence, pour que les conditions de circulation demeurent acceptables.


PARTIE B : Épandage de sel et de sable

ÉPANDAGE DE SEL ET DE SABLE

ÉPANDAGE DE SEL DANS LES RUES DE LA VILLE

La population winnipégoise a besoin de se déplacer toute l’année, que ce soit en voiture, en camion ou en autobus. Il est donc essentiel que les rues et le réseau de transport soient opérationnels et sécuritaires. La Ville s’efforce d’offrir un niveau de service adapté aux besoins et, en attente de conditions météorologiques favorables, du sel à 100 % est répandu dans les rues de la ville de manière à satisfaire aux conditions suivantes :

1. Il y a de la neige fraîche et fondante dans les artères très fréquentées.

2. Il faut éviter que la chaussée ne gèle à cause d’une pluie verglaçante, de brouillard, de traces de neige ou de glace que l’on retrouve notamment sur les tabliers de pont.

3. Les couches de neige et de glace formées par les opérations de déneigement et de déglaçage doivent être nettoyées.

4. L’adhérence à la chaussée et la qualité du freinage doivent être améliorées.

Rues de priorité I

La politique du Service des travaux publics sur l’épandage de sel sur les rues de priorité I est basée sur ce qui a été établi par l’usage, à savoir :

a) Le sel ne réussit à fondre entièrement la glace et la neige que lorsque la température ambiante est supérieure à environ -7 °C, selon la température de la chaussée, la chaleur du soleil, le vent, et la vitesse et le volume de la circulation. De ce fait, le sel est généralement utilisé avant la mi-décembre et après la mi-février.

b) Le sel est répandu en courtes applications aux carrefours à feux, aux intersections protégées, sur les tabliers de pont, dans les passages inférieurs, ainsi que sur les passages à niveau et pour piétons, afin de rendre l’adhérence acceptable rapidement là où le débit de la circulation est élevé, en faisant fondre la neige et la glace qui s’accumulent sur la chaussée. Cette méthode d’épandage est très utile lorsque de la neige ou de la pluie verglaçante tombent juste avant l’heure de pointe.

c) Le sel peut également être répandu en continu sur les routes régionales pour faire fondre la neige fraîche. Selon les conditions météorologiques avant une chute de neige, une application de sel peut faire fondre entre 3 cm et 6 cm de neige fraîche. Si la neige continue de tomber, une deuxième application peut être effectuée pour en faire fondre davantage. Présentement, on suit cette procédure plutôt que de chasser la neige fraîche des rues puis d’appliquer du sel à des endroits précis, et ce, pour deux raisons :

i) le revêtement de la chaussée est rapidement remis à découvert afin de rétablir l’adhérence dans un délai de temps trop court pour permettre aux chasse-neige de passer (p. ex. à l’heure de pointe);

ii) l’application continue de sel, par rapport à une opération de déneigement générale des routes régionales, permet d’économiser environ 200 000 $ par opération de déneigement et de transport de la neige, ce qui totalise 600 000 $ pour un hiver moyen.

Le salage continu des rues de priorité I doit être autorisé par le directeur du Service des travaux publics ou par la personne qui agit en son nom.

d) Le sel est répandu en doses de 170 kg par kilomètre-voie. D’ici deux ans, les camions épandeurs de sel de la Ville de Winnipeg seront tous équipés d’une commande d’épandage automatique. En parallèle, le Service des travaux publics fixera les différentes doses de sel devant être répandues selon les conditions routières. Par exemple, la dose de sel pour une légère application localisée sera différente de celle qui doit être utilisée lors d’une opération de salage continu visant à faire fondre entre 3 cm et 6 cm de neige fraîche.

Rues de priorité II

L’épandage de sel dans les rues de priorité II n’a pas encore été bien défini. On a régulièrement répandu du sel dans quelques rues plus fréquentées, et parfois dans d’autres rues. Les applications ont plus souvent lieu par très mauvais temps, notamment en cas de pluie verglaçante.

Aux vues des préoccupations environnementales importantes que représente l’épandage du sel, il n’est pas recommandé d’appliquer du sel à 100 % dans les rues de priorité II sauf par très mauvais temps tel que de la pluie verglaçante.

Le salage des rues de priorité II doit être autorisé par le directeur du Service des travaux publics ou par la personne qui agit en son nom.

Rues de priorité III

Comme il a été mentionné précédemment, en vertu de la politique de déneigement et de déglaçage, les rues de priorité III sont déneigées de sorte qu’il reste une couche de neige compactée sur la chaussée. Par conséquent, l’épandage de sel dans les rues de priorité III n’est pas recommandé.

ÉPANDAGE DE SABLE TRAITÉ DANS LES RUES DE LA VILLE

La Ville utilise aussi du sable traité pour rendre les rues plus sûres. On ajoute au sable 5 % de son poids en sel afin d’améliorer son efficacité des trois façons suivantes :

a) Le sable entreposé en tas pendant les mois d’hiver reste fluide et facile à travailler. Ainsi, il ne gèle pas, ce qui le rendrait inutilisable.

b) Le sel permet au sable de rester fluide et d’être assez malléable pour pouvoir être traité par le transporteur et l’appareil d’épandage dont sont équipés les camions qui répandent le sable traité dans les rues.

c) La présence de petites quantités de sel dans le mélange permet au sable, si le temps s’y prête, de mieux adhérer au revêtement de la chaussée lorsqu’elle est verglacée, ce qui le rend moins susceptible d’être balayé de la chaussée par le vent et les déplacements d’air que cause le passage de véhicules.

Dès qu’il y a la moindre accumulation de neige, le sable traité est répandu en priorité sur les routes régionales (priorité I), puis dans les rues où circulent les autobus et dans les rues collectrices (priorité II), et, pour finir, dans les rues résidentielles (priorité III).

Rues de priorité I et II

Le sable traité est répandu en doses de 320 kg par kilomètre-voie pour améliorer l’adhérence sur les rues de priorité I lorsque la température ambiante est en dessous de -7 °C, température à laquelle le sel n’est plus efficace. Il est répandu dans les rues de priorité II selon les conditions pour que les automobilistes et les piétons puissent circuler en sécurité.

L’épandage de sable traité sur les rues de priorité I et II est généralement intermittent mais peut être fait en continu. Après l’épandage initial, suivant le moment de l’application et en fonction du vent, du volume de la circulation et des accumulations de neige subséquentes, d’autres applications de sable traité peuvent être nécessaires aux intersections protégées, sur les ponts et dans les passages inférieurs, les virages et les pentes faisant partie du réseau des rues de priorité I. Ces applications additionnelles sont souvent nécessaires car les débits de circulation et les limites de vitesse sont plus élevés sur les rues de priorité I. Les pneus des véhicules qui traversent les intersections soulèvent le sable qui est soufflé en dehors des ornières et jusqu’au bord de la route, et il faut alors en répandre à nouveau. Le sable traité est soufflé en dehors des routes dans les espaces ouverts en raison du déplacement de l’air par les véhicules ainsi que des vents et des bourrasques. Il faut donc répandre de nouvelles couches de sable traité pour rétablir l’adhérence.

Rues de priorité III

Des méthodes de fonctionnement ont été mises en place pour réduire l’épandage de sable traité dans les rues de priorité III pour autant qu’il n’y ait pas de danger. Pour ce faire, le sable est répandu à doses réduites et à des endroits qui ont fait l’objet d’une évaluation minutieuse.

Dans les rues de priorité III, l’épandage de sable est fait de manière localisée et en courtes applications aux intersections protégées, dans les couloirs et passages pour piétons, aux passages à niveau et dans les pentes. Il pourrait être nécessaire de sabler à d’autres endroits. Les endroits en question sont déterminés par le superviseur des rues du secteur ou de la personne qui agit en son nom.

Les ruelles ne sont pas sablées sauf si des conditions extrêmes le justifient et seulement sur autorisation du directeur du Service des travaux publics ou de la personne qui agit en son nom.

À NOTER : Le taux d’application du sable et du sel fait présentement l’objet d’une revue.


PARTIE C : Déneigement des trottoirs, des pistes de transport actif et des sentiers de parcs

TROTTOIRS DES RUES DE PRIORITÉ I ET II

On maintiendra une surface de neige compactée sur les trottoirs des rues de priorité I et II. Le déneigement doit commencer lorsqu’une inspection, effectuée à la suite d’une accumulation de neige de 5 cm ou de conditions de poudrerie locale équivalentes, indique qu’une telle opération est nécessaire.

Le déneigement doit être effectué dans les 36 heures suivant la fin d’une tempête normale. (Lisez la partie sur les trottoirs du centre-ville.)


TROTTOIRS DU CENTRE-VILLE

Les trottoirs des rues de priorité I et II du centre-ville sont déneigés jusqu’à leur revêtement lorsque les conditions le permettent. Cependant, si un peu de neige tombe ou s’il y a un redoux entre deux opérations, une couche de neige ou de glace compactée peut se former sur la surface des trottoirs. Un déneigement est effectué lorsque l’accumulation de neige dépasse les 5 cm.

Le déneigement doit être effectué dans les 36 heures suivant la fin d’une tempête normale.

Dans le cadre de la politique de déneigement, la zone géographique visée par le programme d’amélioration du déneigement au centre-ville est établie selon les limites énoncées dans le Downtown Winnipeg Zoning By-law (règlement municipal sur le zonage du centre-ville).


TROTTOIRS DES RUES DE PRIORITÉ III

On maintiendra une surface de neige compactée sur les trottoirs des rues de priorité III. Le déneigement doit normalement commencer lorsqu’une inspection, effectuée à la suite d’une accumulation de neige de 8 cm ou de conditions de poudrerie locale équivalentes, indique qu’une telle opération est nécessaire.

Dans la mesure du possible, les itinéraires de déneigement des trottoirs des rues de priorité III doivent être établis de manière à ce que les alentours immédiats des écoles élémentaires soient traités en priorité.

Les opérations de déneigement doivent normalement être achevées dans les cinq jours ouvrables suivant leur commencement. Les opérations sont limitées pendant les fins de semaine et les jours fériés.

Cela étant dit, d’autres précisions sur le déneigement des trottoirs des rues de priorité III situés dans les environs immédiats des complexes pour personnes âgées sont données dans la disposition C-4.


TROTTOIRS DES RUES DE PRIORITÉ III (À PROXIMITÉ DES COMPLEXES POUR PERSONNES ÂGÉES)

Les itinéraires de déneigement des trottoirs des rues de priorité III doivent être établis de sorte qu’un accès désigné soit dégagé entre les complexes pour personnes âgées et les rues de priorité I et II appropriées.

On s’efforcera en général de maintenir une surface de neige compactée sur les trottoirs en question. Habituellement, le déneigement doit commencer lorsqu’une inspection, effectuée à la suite d’une accumulation de neige de 5 cm ou de conditions de poudrerie locale équivalentes, indique qu’une telle opération est nécessaire.

Le déneigement doit alors être exécuté dans les 36 heures qui suivent la fin d’une tempête normale et doit être effectué en parallèle avec les trottoirs des rues de priorité I et II reliées.

Dans le cadre de cette politique, les complexes pour personnes âgées sont des bâtiments d’au moins dix unités réservés aux aînés.


NETTOYAGE DES ANDAINS

Les andains laissés devant les entrées ou les allées piétonnes privées lors du déneigement des trottoirs ne sont pas nettoyés.


PISTES DE TRANSPORT ACTIF

Les itinéraires de déneigement seront établis par le Service des travaux publics de sorte qu’un niveau de priorité soit défini pour chaque sentier selon son usage.

SENTIERS DE PARCS DÉSIGNÉS

Les opérations définies dans cette section ne sont entreprises que lorsque des fonds suffisants sont disponibles dans le budget annuel de déneigement et de déglaçage.

Les sentiers désignés dans les parcs communautaires et de quartier sont normalement déneigés jusqu’à l’obtention d’une surface de neige compactée. Habituellement, le déneigement doit commencer lorsqu’une inspection effectuée à la suite d’une accumulation de neige de 8 cm ou de conditions de poudrerie locale équivalentes indique qu’une telle opération est nécessaire.

Les opérations de déneigement des sentiers de parcs sont définies comme priorité IV et ne commencent que lorsque tous les trottoirs de la Ville ont été déneigés.

Dans le cadre de cette politique, le déneigement des sentiers de parcs de la Ville sera étendu aux points de raccordement logiques avec les pistes de transport actif ainsi qu’avec les sentiers majeurs du réseau de parcs communautaires et les sentiers essentiels de certains parcs de quartier. Les sentiers à déneiger dans les parcs communautaires et de quartier sont définis par le Service des travaux publics.


PARTIE D : Nettoyage de la neige

HAUTES PILES DE NEIGE

Le Service des travaux publics contrôlera régulièrement la visibilité aux intersections pendant tout l’hiver, et les piles de neige situées aux alentours des arrêts d’autobus, des passages pour piétons, des entrées de ruelles et des intersections qui ont été signalées seront réduites pour améliorer le champ de vision des automobilistes et des piétons. En général, on s’occupera d’abord des piles de neige qui se trouvent aux abords des rues de priorité I et II.

La priorité est également donnée aux hautes piles de neige qui se sont formées aux intersections et à l’entrée des ruelles près des écoles élémentaires.

Tous les efforts sont déployés pour déplacer la neige sur les terre-pleins adjacents, mais il est parfois nécessaire de la charger dans un camion et de la transporter ailleurs.

En cas d’hiver particulièrement enneigé, il n’est pas réaliste de se donner comme objectif de réduire toutes les hautes piles de neige dans la ville. Dans de tels cas, les opérations doivent viser avant tout les piles qui se trouvent aux endroits où le volume de la circulation est élevé.

Il n’est pas prévu d’enlever les hautes piles de neige qui touchent les entrées privées.


NETTOYAGE DES ANDAINS SUR LES TERRE-PLEINS : GÉNÉRALITÉS

Les andains de neige doivent normalement être nettoyés dans les rues de priorité I et II dans les cas suivants :

a) Ils se trouvent sur un pont ou dans un passage inférieur.

b) Il n’y a pas suffisamment de place pour que toutes les voies de circulation restent praticables, et par conséquent, les véhicules ne peuvent pas bouger comme ils devraient pouvoir le faire dans des conditions hivernales normales.

c) Le manque de place pour entreposer la neige fait en sorte que les piétons ne peuvent pas utiliser le trottoir adjacent comme il faut.

d) Ils recouvrent des garde-corps ou des atténuateurs de choc.

e) Cela étant dit, la Ville utilisera des souffleuses à neige pour pouvoir déplacer les accumulations de neige sur les biens adjacents plutôt que de devoir la transporter.


NETTOYAGE DES ANDAINS SUR LES TERRE-PLEINS : AMÉLIORATION DU DÉNEIGEMENT DES RUES DE PRIORITÉ I

Les andains de neige doivent être nettoyés sur les rues de priorité I dans les cas suivants :

a) Ils font face à des zones commerciales avec stationnement sur rue.

b) Ils bloquent considérablement l’accès à une rue ou à un trottoir.


ENTRÉES PRIVÉES

Les andains de plus de 20 cm (8 po) de haut formés par les engins devant les entrées privées donnant sur une rue sont normalement nettoyés pendant le quart de déneigement de la rue en question.

Dans le cas d’une urgence neige et s’il s’avère nécessaire de traiter la plus grande surface possible dans un temps minimum, le traitement des andains sera repoussé jusqu’à ce que les ressources suffisantes soient à nouveau disponibles.

Les andains formés par les engins devant les entrées de cour privées lors du déneigement des ruelles ne sont pas nettoyés.

Cependant, il se peut qu’on nettoie les andains dans le cadre d’un déneigement plus approfondi des ruelles où il y a des biens auxquels on ne peut pas accéder par la rue avant.


ACCÈS POUR PERSONNES HANDICAPÉES AUX PROPRIÉTÉS PRIVÉES

Les allées piétonnes privées reliant les trottoirs aux bordures doivent être déneigées sur une largeur de 0,7 m par le personnel de la Ville ou par des entreprises privées après que les rues ont été déneigées, dans le cas où la personne qui est propriétaire du bien ou qui l’occupe a signé une déclaration annuelle selon laquelle :

a) la personne qui possède ou occupe le bien est physiquement incapable de pelleter la neige (copie de certificat médical requise);

b) aucune autre personne apte à pelleter la neige n’est propriétaire du bien ou ne l’occupe;

c) la personne qui est propriétaire du bien ou qui l’occupe n’a pas les moyens d’embaucher quelqu’un pour pelleter.


ZONES DE CHARGEMENT POUR HANDI-TRANSIT

Les andains doivent être nettoyés dans les zones de chargement de Handi-Transit que la Régie des transports estime être des endroits où le volume de fréquentation est élevé et qui sont jugées essentielles dans le cadre des opérations de Handi-Transit. Ces endroits doivent être signalés sur le terrain par des panneaux spéciaux.


ZONES DE CHARGEMENT COMMERCIALES, INDUSTRIELLES ET RÉSIDENTIELLES

Les andains créés par les engins de déneigement ne seront pas nettoyés dans les zones de chargement qui desservent les bâtiments commerciaux et industriels ainsi que les immeubles d’appartement.


ÉGLISES ET SYNAGOGUES

Les andains qui se sont formés sur les terre-pleins devant les églises et les synagogues peuvent être nettoyés sur demande pour permettre à des mariages, à des funérailles et à des cérémonies religieuses très particulières d’avoir lieu.


ÉCOLES

On ne nettoiera pas les andains qui se sont formés sur les terre-pleins près des écoles, sauf si, en raison du manque de place pour empiler la neige, celle-ci vient s’accumuler sur le trottoir adjacent et y obstruer le passage des piétons.

Dernière mise à  jour : 2018-11-22